Qui pensons-nous être ?

3 moyens de reprendre le contrôle de nos pensées et de déclarer la vérité de Dieu sur notre vie.

Personne qui réfléchit

Quand vous abordez une tâche, une relation, ou une opportunité, et que vous avez à l’esprit votre identité et vos capacités, quels mots vous viennent à l’esprit ? Reflètent-ils confiance, espérance et force ? Ou bien peur, doute, orgueil et insécurité ?

Ce que nous nous disons chaque jour est important. S’il y a quelque chose de faux dans ce que nous croyons être notre identité, alors nous aurons du mal à croire ce que Dieu nous en dit quand il nous la révélera.

Les vérités sont immuables. Elles ne dépendent pas de ce que nous faisons ou de qui nous voulons être. Ces vérités ne sont pas des mantras de développement personnel ou des proverbes passe-partout. Elles reposent exclusivement sur la parole de Dieu et sur ce qu’Il dit de nous. Il y aura toujours des domaines de nos vies où il nous faudra grandir. Néanmoins la façon dont Dieu nous voit, et ce qu’Il dit de nous ne change pas, car Dieu nous convainc de qui nous sommes, et pas seulement ce que nous faisons.

C’est pourquoi, lorsque nous enracinons notre identité en lui, en plaçant nos vies sous l’autorité des vérités bibliques, nous commencons à nous voir comme Il nous voit. Cette identité influera sur notre façon de traiter les gens, les situations, les opportunités et les événements autour de nous.

Voici 3 étapes pour reprendre le contrôle de nos pensées et placer nos vies sous le signe de la vérité :

  1. Identifions les mensonges que nous nous racontons.

  2. Prenons un moment et repensons à une conversation difficile que nous avons eue récemment. Qu’avons-nous dit ? Que pensions-nous, aussi bien de nous-même que de l’autre personne ?

    Nos mots et nos actions révèlent nos conversations intérieures. Pour savoir si ce que je me dis est faux, je dois me poser la question : Cette pensée est-elle marquée par la peur, l’insécurité, l’orgueil, l’amertume, ou un manque de confiance en moi ? Ces pensées me conduisent-elles vers un comportement cynique ou égoïste ? Si nous pouvons répondre « oui » à une seule de ces deux questions, alors nos conversations intérieures ont probablement besoin d’être examinées et ajustées.

    Maintenant prenons quelques minutes pour mettre le doigt sur certains mensonges auxquels nous croyons peut-être. Après l’avoir fait, mettons sur papier quelles sont ces conversations fausses, et réfléchissons-y. Faisons silence et demandons à Dieu de nous montrer clairement d’où venaient ces mensonges.

    Dès lors que nous pourrons mettre le doigt sur et quand nous avons commencé à croire à un mensonge, il deviendra plus facile de changer notre mode de pensée.

  3. Changeons de point de vue.

  4. Pour chaque mensonge il y a une vérité pour le remplacer. Relisons notre liste de conversations et, cette fois-ci, demandons à Dieu de nos montrer quelle est sa vérité pour remplacer chaque ligne que nous avons écrite.

    Pour ce faire, essayons de passer quelques minutes avec Dieu et demandons-lui de nous montrer clairement comment Il nous voit. Après quoi, cherchons des versets bibliques qui contredisent les mensonges auxquels nous avons cru. (Dans l’app, il faut aller à « Découvrir » sur le menu, et faire une recherche à l’aide de mots-clés.)

    Voici quelques passages qui peuvent nous aider à démarrer…

    Identité : Galates 5:22-23, Jean 3:16, Ésaïe 43:5, 2 Corinthiens 5:17

    Argent : Philippiens 4:19, Hébreux 13:5, Deutéronome 8:18, 1 Timothée 6:17-19, 1 Timothée 5:8

    Relations : Romains 13:8, Ephésiens 6:1-4, 1 Pierre 4:8, 1 Thessaloniciens 5:11

    Sécurité : Jean 10:28-29, Galates 5:1, Tite 3:5-7, Psaume 27:1-3

    Confiance : Proverbes 3:26, Philippiens 4:13, 1 Jean 4:15-18, Hébreux 10:35-36

    Vie quotidienne : 2 Corinthiens 12:9-10, Ésaïe 30:15, 1 Timothée 4:12, Romains 12

  5. Déclarons ce qui est vrai.

  6. Dès lors que nous avons notre liste de versets, réécrivons chacun d’entre eux avec nos propres mots. Faisons des vérités des Écritures des déclarations sous l’autorité desquelles nous pouvons chaque jour placer notre vie.

    Voilà à quoi pourraient ressembler certaines de ces déclarations :

    • Je suis à la hauteur parce que je suis un enfant de Dieu.
    • Je me réjouis de souffrir parce que Christ a souffert pour moi.
    • Je n’ai pas honte de Jésus parce que son sacrifice change des vies.
    • Je suis très aimé, et donc j’aime les autres comme j’ai été aimé.
    • Rien ne peut me séparer de l’amour de Dieu.

Lorsque nous créons notre liste, gardons à l’esprit que lorsque Dieu nous regarde, il voit son enfant. Et si Dieu, qui est la vérité, dit quelque chose à notre sujet, alors cela ne peut qu’être vrai. C’est pourquoi, lorsque nous établissons notre liste de déclarations, nous pouvons le faire en toute confiance…

Parce que nous appartenons au Dieu qui nous équipe avec confiance et nous appelle par notre nom.

FacebookPartager sur Facebook

TwitterPartager sur Twitter

EmailPartager par email

This post is also available in: Anglais Afrikaans Indonésien Allemand Espagnol Filipino (Tagalog) Italien Hollandais Portugais Roumain Russe Japonais Chinois (simplifié) Chinois (Traditionnel) Coréen Polonais Vietnamien